Voir d'autres témoignages de naissance à l'Arche de Noé

9 avril 2009, environ 18H….  « Arrêtez de me téléphoner sans arrêt !  Pas avant le 15 on vous a dit !! ».  C’est vrai que j’ai la pêche, ce jour-là !  J’ai passé ma matinée à ranger et nettoyer la maison  (d’autres diront, par la suite, que je préparais mon nid…)…  Peut-être…

Pas avant le 15, ben voyons !   9 avril 2009, 18H10, je viens de raccrocher le téléphone…  Et, surprise !!!  Un « ploc »…  Je suis sur les toilettes et je pense que…  Je rejoins papa à l’étage à qui Marie-Christine avait expliqué comment procéder pour vérifier l’ouverture du col et tout et tout…  Pas bien différent des vaches !!!  Merci pour maman que l’on compare sans cesse à cette bête-là…  Papa a eu confirmation d’une rupture de la poche des eaux !!!

Tout est prêt pour le départ…  Chouette, enfin là ce bébé !!  Ca faisait au moins 15 jours que j’avais envie de te serrer dans mes bras…   C’est Bénédicte qui est de garde, je lui téléphone et elle nous propose de prendre le temps et de réévaluer la situation vers 22H…  Vers 22H !!  Waw, ça paraît long ça…

Je m’installe sur le ballon et je gigote, je me dandine….  Je monte et redescends les escaliers (Marie-Christine, je pense à toi et à tes trucs…).  Même pas stressée, plutôt trop zen même je trouve…

22H, toujours pas d’affolement mais je téléphone quand même à Bénédicte…  Je veux être certaine que tout va bien pour toi, petit Jules…  Pour moi, je n’ai pas peur et c’est vrai depuis le début de notre projet d’accouchement en maison de naissance…  Bénédicte propose alors de nous accueillir pour évaluer avec nous l’état d’avancement.  Nous arrivons à la maison de naissance cool, vraiment cool, comme un départ en vacances, un départ pour l’hôtel (et quel hôtel !  4 étoiles !)…

C’est la pleine lune, elle est magnifique cette lune et éclaire le beau jardin de la maison de naissance…  Stupéfaction de Bénédicte : « ça va !  C’est chouette d’arriver dans ces conditions et tu es à 4 cm déjà !  C’est pour cette nuit…».  Nous décidons de nous installer là pour la nuit…  Nous dormons même un peu…  Je me réveille et j’ai envie de profiter d’un bon bain comme j’aimais en prendre lorsque tu étais encore dans mon ventre…   Quel  bonheur de se relaxer de la sorte dans une baignoire aussi agréable !

Vers 5H du matin, les petits oiseaux chantent et les contractions se font de plus en plus intenses mais franchement supportables et, pourtant, au verdict , 10cm !  Ca commence à devenir sérieux…   Bénédicte qui se reposait jusqu’à présent reste vigilante tout en nous laissant papa et moi mener les opérations…  Trop agréable cette baignoire qui, remplie en toute bonne attention par Bénédicte d’eau chaude, stoppe les contractions…  Je ne peux plus et ne veux plus rester là, je veux que ça avance !!!

C’est finalement à 10H piles que tu as pointé le bout de ton petit nez !  Après le bain dans lequel tu aurais bien pu arriver, assise sur le tabouret, debout en pratiquant les déhanchements, suspendue à l’écharpe, couchée sur le ballon, dans les escaliers, c’est finalement de côté, sur le lit, que papa (merci Bénédicte d’avoir permis cet accueil !) est venu te chercher pour te déposer doucement sur le buste de maman…  Christel, très discrète, était aussi à nos côtés pour vivre cette merveilleuse aventure…

Tout en douceur, tu es arrivé dans cette ambiance feutrée et calme…  C’était une belle journée ensoleillée ce 10 avril 2009, tu étais dans ton petit hamac blanc face au jardin illuminé, sous le regard attentif et admiratif de papa et maman….  Marie-Christine est arrivée avec un bouquet de jonquilles et de quoi nous préparer un délicieux repas que Bénédicte a pris en charge…

Christel a aussi joué un rôle clé dans ton début de vie !  Et oui, si Bénédicte, dans les heures qui suivent n’avait pas tenue bon et ne m’aurait pas mis en contact avec Christel, peut-être aurions-nous pu baisser les bras et passer aux biberons car papa ne voulait pas que tu cries famine !!  Et, pourtant, tu as profité avec bonheur de 7 mois d’allaitement maternel !!  Nous nous étions beaucoup préparés à l’accouchement mais n’avions pas jugé utile de nous intéresser à l’allaitement avant ton arrivée, quel dommage !!   Enfin, oui et non car le suivi est tellement optimal au retour au domicile que les expertes auxquelles nous avons eu affaire ont pu nous guider parfaitement bien…  Encore une fois, MERCI !

Tu es né à 10H et, à 18H, tu étais déjà chez nous !!!  C’était super !  Et nous avons eu 3 jours de tranquillité, rien que tous les 3, avec l’aide de Bénédicte et Marie-Christine au besoin…  T’as bien visé mon Jules, un vendredi Saint, c’était sûr que tout le monde serait coincé dans les repas de famille, quelle bonne idée !!  De toute manière, les gens sont compréhensifs, un petit mot sur la porte et les personnes respectent cette demande de repos…

Marre aujourd’hui d’entendre que des mamans n’osent pas vivre ce moment de cette manière, stressées  par les dires de leur entourage ou du monde médical !  Marre d’entendre des débats et de voir des émissions télévisées qui montrent les dangers de l’accouchement en maison de naissance ou à domicile !  Il y a aussi des naissances qui se passent mal à l’hôpital et des naissances qui se passent bien en maison de naissance, la preuve !

Croyez en votre projet, menez le jusqu’au bout, faites vous confiance, tenez le fil, faites confiance à l’équipe de sages-femmes expérimentées (elles savent ce qu’elles font !), ça en vaut la peine !!!

A ceux qui croient toujours, aujourd’hui, que nous sommes FOUS et bien je dis : « OUI, NOUS SOMMES FOUS…de Jules ! ».