Voir d'autres témoignages de naissance à l'Arche de Noé

 

Jamais autant pleuré devant le Roi Lion moi!

Dimanche matin, matinée un peu difficile avec Marion, on se décide à se faire un petit dessin animé familial. Première scène, chaudes larmes, ça commence fort! Et ça continue, à des moments les plus surprenants. Pas grave, je suis enceinte, ce sont les hormones! A un moment, oh, une contraction! Pas forte mais longue! Bon, elle est toute seule, pas de quoi s'alarmer, tant pis! Florent me l'a avoué après, il a regardé par la fenêtre la tempête de neige avec anxiété... moi j'ai bêtement continué à pleurer devant Timon et Pumba qui faisaient les clowns, normal quoi!

Puis vers midi je me lève pour une bête question de guirlande et là... "Mon chéri, on y va!" Perte des eaux magistrale! On rassemble le peu qui n'était pas déjà dans la voiture, je vais me changer, on appelle nos sauveurs pour notre Marion chérie qui tout à coup devient la crème des crèmes, super compréhensive, se réjouit de revoir sa marraine et nous fait un bisou quand on la quitte! merveilleux! Merci ma chérie! Merci aussi à Marie et Jérôme pour la réaction au quart de tour, la disponibilité et l'amour avec lequel vous avez accueilli Marion!
 
Nous voilà partis pour la maison de naissance! C'est Evelyne de garde, on se réjouit! En plus, elle y est déjà et nous attend!

Sur le chemin, juste deux contractions légères et bien espacées, juste pour la forme, on est zen sur les routes enneigées... tout va bien!

Arrivés à la maison de naissance, surprise, Evelyne y était déjà car un petit Anthony venait d'y naître 40 minutes plus tôt! Quel timing, Evelyne et Anne seront toute disponibles quand on en aura besoin! Bon, maintenant qu'on est à la maison de naissance, les contractions peuvent commencer et elles le font! Avec un soutien homéopathique elles prennent de l'intensité et se rapprochent tout doucement... Le temps passe, les contractions deviennent vraiment douloureuses, je me réjouis d'avoir avec moi les outils reçus de Caroline, sage-femme avec laquelle nous avons fait la préparation et avec laquelle j'ai fait le yoga. Ces outils étaient exactement ceux dont nous avions besoin pour vivre ce moment unique. Pour moi, de me permettre de gérer la douleur et de l'accompagner, pour Florent de m'aider très concrètement à y parvenir. On est ensemble dans notre bulle et on va aider Coline à arriver à bon port!

Manifestement, on entre dans la deuxième partie du travail, il doit être 16-17h, les parents du petit Anthony nous laissent gentiment leur chambre pour qu'on puisse profiter de la baignoire, les pauvres, ils vont déguster pour leur repos... Mais l'heure n'est pas à l'altruisme, je m'exprimerai  quand-même, j'en ai besoin et Coline aussi, ça nous aide. Me concentrer sur le son "O", le sentir vibrer en moi. Je m'installe donc dans la baignoire et varie les positions pour essayer d'aider au mieux Coline à descendre et se préparer à nous rejoindre, ça devient long et vraiment très fort, je sens mon énergie qui s'amenuise, je n'en peux plus, je suis à bout, comment vais-je y arriver? Je ne peux plus me poser la question, on y est, la seule chose est de pousser encore pour arriver au bout, la faire enfin sortir et en finir une bonne fois pour toutes, l'avoir enfin dans nos bras! Allez Coline, avance, je te pousse comme je peux... et ton papa me soutient, m'aide, me soulage, me masse, est présent tout contre moi, j'ai ma tête dans ses bras, c'est bon, si bon, on est ensemble... Evelyne vient nous dire que les parents d'Anthony sont de tout coeur avec nous que la maman déguste aussi car elle a des contractions costaudes... c'est sûr que je ne l'aide pas! Allez, on continue... on va finir par y arriver, il le faut! Par des petits contrôles réguliers on sait qu'elle va bien, son coeur bat comme il faut. J'y mets encore tout ce qui me reste d'énergie et de rage de vaincre pour la pousser dehors, encore, encore, encore, encore... et enfin elle est là! Il doit être environ 19h30.

Je m'assieds dans la baignoire, je la reçois comme un cadeau dans mes bras, elle est magnifique! Toute ronde, en pleine forme, toute blanche recouverte de sa couche de protection, je suis soulagée et si heureuse! Florent la prend ensuite dans les bras pour me permettre de regagner mon lit et puis c'est le calme après la tempête... on est à trois dans ce lit, dans cette pièce chaleureuse pour accueillir notre petite Coline chérie, lui laisser le temps de découvrir le sein de sa maman... Anne vient discrètement nous apporter un petit apéro pour nous requinquer: un bon jus d'orange pressées et des quartiers de pomme, le pied! Plus tard elles nous rejoindront quelques minutes pour fêter l'événement ensemble, nous proposer un bon petit souper puis nous laisser dans notre bulle au maximum.

Aujourd'hui je me sens bien, fatiguée certes mais étrangement bien... Je me sens en pleine possession de mon corps, je sens qu'il se remet étonnamment vite et bien de cette épreuve si forte.

Merci Evelyne et Anne pour votre présence bien assurée et à la fois discrète, nous ayant permis de vivre cet accouchement comme nous le sentions, nous encourageant dans notre feeling, nous guidant juste là où nous en avions besoin, merci aussi pour toutes ces bonnes choses que vous nous avez préparées pour gâter nos estomacs et nos papilles gustatives, on s'est sentis accueillis comme des rois!

Merci mon amour d'avoir fait ce choix ensemble de l'accouchement à la maison de naissance, d'avoir fait avec moi cette séance de préparation avec Caroline, d'avoir été présent et acteur dans ce travail douloureux où ton aide me fut d'un grand secours. J'avais besoin de toi, tu étais là! Nous l'avons vécu ensemble cet accouchement, toi et moi pour la faire venir notre petite chérie. Et tout simplement... merci de nous avoir offert Coline!

Merci Caroline pour cette préparation si adéquate pour l'accouchement, c'était exactement ce dont j'avais besoin et on a pu utiliser à bon escient tous tes bons conseils, c'est énorme...

Merci Marion d'avoir été aussi adorable à un moment où nous avions tant besoin de te sentir bien pour aller vivre sereinement ce que nous devions vivre sans toi, merci aussi pour l'accueil que tu as fait à ta petite soeur lors de votre première rencontre. Tes bisous, tes caresses délicates et tes câlins à Coline furent les plus beaux cadeaux que tu nous aies faits! "Manion grande soeur", "Bisous Coline!", "petite soeur Coline", vous êtes merveilleuses toutes les deux!

Et puis merci à chacun pour sa part contributive avant et après, de la grossesse à l'"après"...

Nous sommes comblés, heureux de cette vie à 4 qui commence!