Maison de Naissance de Namur - L'Arche de Noé | La naissance de Numa – 1 juillet 2013
795
post-template-default,single,single-post,postid-795,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,side_menu_slide_from_right,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

La naissance de Numa – 1 juillet 2013

La naissance de Numa – 1 juillet 2013

Très vite j’ai su que j’étais enceinte. Gros coup de fatigue, premières nausées, vomissements bref 10 jours de folie. J’accueille ces nouveaux symptômes pour moi et ceux ci disparaissent rapidement.

Comme les précédentes, j’ai eu une super grossesse. Te sentir grandir en moi et passer ensemble tous ces moments privilégiés, a été pour moi, un pur bonheur.

Comme pour ta grande sœur, j’ai été suivie par un diabétologue afin de gérer ce diabète gestationnel. Régime « maison » suivi, glycémie gérée, résultat…pas de traitement par insuline et le projet peut donc se poursuivre à l’Arche de Noé. J’en suis ravie !

Malgré le déménagement, j’ai la pêche et l’énergie nécessaire pour t’accueillir. Nous nous réjouissons et je m’impatiente de voir ta petite frimousse. A partir de la 37ème semaine, nous sommes prêts !

Arrivé le 24 juin, date du terme, je m’impatiente d’autant plus car je souhaite éviter l’induction. Le Gynécologue nous laisse 2 semaines de répit, ce qui était bien évidemment une excellente nouvelle.

Durant les jours qui ont suivi, nous avons pas mal bougé avec Noam et Nell. Piscine, ballade en forêt, gym…afin qui sait te donner un petit coup de pouce :-).

Fin de la semaine, je commence à ressentir quelques contractions par ci par là mais rien de bien régulier. Il suffit pourtant d’un petit déclic et le travaille commencerait, je le sens.

La nuit de vendredi à samedi et la suivante sont agitées. Ça travaille en douceur…

Lundi vers 5h30, je commence à ressentir des contractions plus douloureuses et surtout plus régulières. Vers 6h, je réveille ton papa et lui demande d’aller prendre son petit déjeuner et boire son café relax car je pensais bien que notre rencontre était proche.

Je téléphone à Béné, la sage-femme, et lui partage mon ressenti et mes sensations. Je commence à dilater, il est temps de partir !

Le trajet me parut long avec des contractions douloureuses dont l’intensité et la fréquence ne cessaient d’augmenter !

Arrivés à l’Arche vers 6h45, enfin ! Je monte les escaliers quasi à 4 pattes tellement les contractions sont fortes. Je perds mes eaux et m’installe pour t’accueillir.

Je suis avec toi, Numa mon trésor, notre rencontre est proche !

7h07 la délivrance, je te serre dans mes bras et ne te lâcherai pas avant 17h…

Accouchement trop rapide pour toi, cordon ombilical en bretelle, tu as atterri complètement sonné et angoissé. Il t’a fallu une paire d’heure dans la quiétude de la maison de naissance pour te décrisper. Nous sommes restés allonger jusqu’à la fin de journée à faire connaissance et atterrir ensemble après cet accouchement ultra rapide.

Vers 18h, nous voilà de retour à la maison avec un accueil royal de la part de Noam et Nell. Ton grand frère Noam dira avec plein d’émotions dans les yeux : « Il est né Numa », « Qu’il est beauuuuu », « il est tout nouveau » et « maintenant il n’y a plus personne dans le ventre de maman ».

Ta grande sœur Nell te couvrera de baisers et de caresses avant d’aller s’installer dans le fauteuil pour te prendre dans ses bras. Je suis comblée et déjà si fière d’être ta maman.

Que c’est bon d’être déjà de retour et tous ensemble à la maison !

Merci a vous Béné et Hélène pour votre présence et soutien.

Julie